Compte-rendu
Le CIRFC au Sommet international des coopératives 2016

Sommet international des coopératives 2016

Date : 11 au 13 octobre 2016
Lieu : Centre des congrès, Québec

Du 11 au 13 octobre 2016, le Centre international de recherche sur la finance coopérative (CIRFC) de HEC Montréal a participé à deux activités dans le cadre du Sommet international des coopératives à Québec.

Organisé par l’Alliance coopérative internationale et le Mouvement Desjardins, le Sommet est un événement biennal pour le développement des affaires dans le milieu coopératif et mutualiste. Lors de cette édition de 2016, le Sommet était placé sous le thème « Le pouvoir d’agir des coopératives » dans le but de mettre en lumière leurs actions et contributions aux défis actuels de nos sociétés.

Plus de 200 conférenciers de renom étaient présents dont Robert Reich (économiste et ex-secrétaire d’État au Travail aux États-Unis), Joseph E. Stiglitz (lauréat du prix Nobel de l’économie et professeur à l’Université Columbia), Jeremy Rifkin (économiste et conseiller politique), ainsi que de nombreux présidents et chefs de direction du milieu coopératif et mutualiste.

Joseph Stiglitz Rym Ayadi et Giovanni Ferri au Sommet international des coopératives 2016

De gauche à droite : Rym Ayadi – directrice du CIRFC et professeure à HEC Montréal, Joseph E. Stiglitz – lauréat du prix Nobel de l’économie et professeur à l’Université Columbia, Giovanni Ferri – professeur à LUMSA et membre du Comité scientifique du CIRFC.

L’efficience du modèle bancaire coopératif

Rencontre sectorielle : bancaire et services financiers

Le mardi 12 octobre, professeure Rym Ayadi, directrice du CIRFC, était invitée à la table ronde au sujet de l’état de la recherche sur la performance des modèles d’affaires bancaires.

À cette occasion, elle a présenté les résultats de la dernière étude publiée par le CIRFC : Banking Business Models Monitor – Europe 2015, et de celles en cours pour les États-Unis, le Canada et le Brésil. Ces recherches visent à identifier les différents modèles d’affaires bancaires et de les analyser sur différentes dimensions telles que la performance financière, la contribution à l’économie réelle et le risque.

Professeure Rym Ayadi a ainsi mis en avant que les banques coopératives en Europe ont principalement un modèle d’affaires qualifié de détail pur (« retail focused banks »), tandis que les autres ont un modèle plus de type diversifié. Les coopératives financières performent aussi bien que les autres types de banques, mais accumulent moins de risques et se montrent plus résilientes à des conditions de crise. Elles jouent par ailleurs un rôle clé pour financer l’économie réelle en période de crise et favoriser l’inclusion financière.

Le mouvement coopératif en Amérique latine

Le mardi 11 octobre, l’Institut international des coopératives Alphonse-et-Dorimène-Desjardins de HEC Montréal, Institut fondateur du CIRFC a organisé une conférence en espagnol dédiée à l’Amérique latine au cours de laquelle Rym Ayadi, directrice de l’Institut et du CIRFC, Inmaculada Buendía Martínez, chercheure associée senior au CIRFC, et Rita Benavente, coordinatrice administrative chez BiblioMondo, ont respectivement présenté les résultats de la recherche en cours du Banking and Credit Cooperatives Business Models in Brazil, les résultats spécifiques aux coopératives latino-américaines du rapport d’étude Innovation: Priorités et pratiques dans les coopératives (télécharger la présentation sur le site de l’Institut) et enfin le nouveau Portail des coopératives.