Auteur(s): Rym Ayadi, Michel Keoula, Willem Pieter De Groen, Walid Mathlouthi, Ibtihel Sassi
Sujet: Modèles d’affaires
Date de publication : 30 novembre 2017

Cette étude vient en réponse à l’évolution continue des structures de marché et aux réformes réglementaires depuis la crise financière de 2007-2009 aux États-Unis. Le secteur bancaire a énormément souffert des répercussions de la faillite de Lehman Brothers en septembre 2008. Le contexte initial de dérégulation a fait place à la loi Dodd-Frank adoptée en réponse aux ravages de la crise financière mondiale de 2007-2009, en vue de sauvegarder la stabilité financière et mettre fin au sauvetage des banques par les fonds publics.

Cette première analyse des modèles d’affaires des banques et coopératives de crédit aux États-Unis porte sur 10 352 banques et 10 392 coopératives de crédit, représentant respectivement la quasi-totalité des actifs bancaires du pays et plus de 80% des actifs des coopératives de crédit. A partir de données réglementaires, couvrant la période de 2000 à 2014, les deux échantillons de 108 226 banques-années et 115 516 coopératives-années ont été regroupés par modèles d’affaires distincts sur la base d’une définition inédite et d’une méthodologie de regroupement statistique robuste. La définition utilise les indicateurs du bilan des banques et des coopératives de crédit.

Quatre modèles d’affaires de banque et les trois modèles d’affaires de coopérative de crédit sont identifiés. Ils font ensuite l’objet d’une évaluation approfondie de l’interaction entre modèle d’affaire et taille, la performance financière, la contribution à l’économie réelle, le  risque et les réponses aux nouvelles réglementations, à l’aide d’une riche palette d’indicateurs.

Accédez au papier ici (en anglais).