Auteur(s): Rym Ayadi, Giovanni Ferri, Rosa M. Lastra
Sujet: Aide d’Etat, Mécanisme de résolution unique, Politiques européennes
Date de publication: Mars 2017

Rym Ayadi, directrice du CIRFC, Giovanni Ferri et Rosa M. Lastra, membres du Comité scientifique du CIRFC, examinent dans cet article un certain nombre de questions liées à la restructuration des banques en difficulté dans l’Union Européenne.

Tout d’abord, il donne un aperçu de la façon dont les actifs à très haut risque ont été traités dans un certain nombre de pays (en s’appuyant notamment sur les expériences du Japon, des États-Unis, de la Suède et de l’Espagne), qui soutiennent le cas d’une solution centralisée en présence d’une crise bancaire généralisée.

Deuxièmement, il apporte un éclairage sur la nécessité de différencier les événements systémiques de ceux non systémiques, en examinant la littérature pertinente sur le canal de crédit.

Troisièmement, il développe l’argument théorique sur la nécessité d’une approche centralisée et systématique au niveau de l’UE pour traiter les actifs à très haut risque dans la restructuration bancaire afin de maintenir des taux de recouvrement équitables.

Enfin, l’article fournit une évaluation préliminaire des modèles d’affaires, des risques, de la réponse à la réglementation et à la performance de 38 banques aidées par l’État via des mesures de recapitalisation et des exigences explicites de restructuration, en mettant l’accent sur les modalités APS-AMC en utilisant les données disponibles entre 2005 et 2015. Les indicateurs montrent que ces banques aidées par l’État retrouvent progressivement une solidité mais luttent pour retrouver leurs niveaux de performance de la période pré-crise, cela étant un problème généralisé dans l’ensemble du secteur bancaire européen.

Télécharger l’article sur le site web du Parlement européen (en anglais)

Le contenu était initialement publié dans le document mis à disposition suite à la demande de la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement Européen et acquis par la Direction générale des Politiques internes de l’Union et supervisé par l’Unité d’assistance à la gouvernance économique (EGOV). Les opinions exprimées dans le présent document relèvent de la seule responsabilité des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position officielle du Parlement européen. La version originale est disponible sur le site web du Parlement Européen. © Union européenne, 2017. Les droits d’auteur appartiennent à l’Union Européenne à tout moment.